Justin STORCK

J.-Justin Storck était graveur de son état : sa devise, reproduite sur plusieurs de ses livres, est Toujours, toujours plus, ce que l’on comprend mieux quand on sait que le Dictionnaire compte près de 5000 gravures. Storck  se lançait parfois dans l’édition : il illustrait lui-même ses ouvrages tout en supportant les frais de fabrication et les aléas de la vente. Ses livres, toujours très illustrés, (il publia par exemple Les arts décoratifs pratiques en 1883, Meubles, sièges, tentures en 1890) portent fièrement la mention : J.-Justin Storck, graveur éditeur. Pour le Dictionnaire, il s’entoura d’une équipe de praticiens spécialistes qui rédigèrent les articles (Léon Meunier pour la menuiserie, Louis Vincent pour l’ébénisterie, Edme Lecœur pour la charpente, Jean Bréasson pour l’architecture et Jules Valabrègue pour la législation) tandis que lui-même se chargea, en plus du travail d’édition, de réaliser les milliers d’illustrations du Dictionnaire. Il fallut plus de cinq ans de travail pour réaliser l’entreprise, l’ouvrage fut édité par souscription et paru peu à peu, à partir de 1900 environ : les tomes 2 et 3 sont parfois datés de 1907.

Les livres de l'auteur

Voici le seul résultat

Share